Histoire d'une maudite

Montrez nous votre personnage ^^

Modérateur: Modérateurs

Messagepar SLESSIR » 15 Juin 2017, 11:58

CH1 : premier sang

La souffrance ..... Pour beaucoup de monde , c'est quelque chose avec laquelle ils espèrent ne pas avoir à vivre même pour quelques minutes . Pour moi , c'est devenu un peu comme une vieille amie ; et je me souviendrais de ce jour funeste toute ma vie . Nous avions deux esclaves dunmers depuis six mois ; et selon la coutume de mon père , nous allions les libérer avant d'aller en capturer d'autres : c'est ainsi , nous ne gardons nos esclaves que six mois . Nous étions sortis en famille , ma mère portant encore mon petit frère , et mon père poussant les esclaves devant lui .............. C'est là que nous sommes tombés sur le détachement impérial ; ils ont été rapides à réagir :

"- Vampires !!!"

La double volée de flèches qui a suivi le cri n'a laissé aucune chance à mes parents et mon petit frère : on ne survit pas à des flèches dans la poitrine ou la gorge ; j'ai eu plus de chance , si on peut dire : deux flèches dans le ventre et une autre dans l'épaule . Avant que mes yeux se ferment , j'ai pu voir les deux esclaves donner des coups de pieds dans les cadavres de mes parents ; je connais leurs noms , si je survis ............ La souffrance me réveille : je suis tombée de la charrette qui nous emmène au bûcher , et le conducteur n'a rien remarqué . Plus de flèches , les impériaux les ont peut-être enlevées pour faire croire qu'ils nous ont abattus au corps à corps ? Je serre les crocs alors que je me traîne sur la route vers le fleuve en contrebas et je m'y laisse glisser ; la charrette a fait demi-tour et revient , mais c'est trop tard : le courant m'emporte

Je me relis et je trouve que c'est un peu embrouillé , il vaut mieux que je me présente ou ceux qui liront mon journal après ma mort ne comprendront rien : je m'appelle Raksasha et je ne suis pas une vampire mais une daedrargonienne ......... Les daedrargoniens sont originaires de l'île d'Elnagor près de Morrowind ; les argoniens qui vivent sur cette île vénéraient un dieu et l'ont abandonné après un drame impensable . Alors , il a envoyé une "maladie" sur eux et une partie d'entre eux sont devenus des daedrargoniens : aussi forts au combat que les daedras humains et aussi bon mages que les vampires , une combinaison mortelle ajoutée à nos capacités déjà existantes ....... Mais il a oublié notre conscience : après quelques temps à faire des raids chez les argoniens de l'île , une partie des daedrargoniens à voulu arrêter ; et nous sommes arrivés à un accord : quitter l'île pour ne pas "infecter" les autres daedrargoniens et tenter notre chance en Morrowind ; fous que nous étions

Notre dieu savait bien l'accueil que nous recevrions à cause de notre aspect ; ainsi il se débarrassait de nous et pouvait citer notre sort aux autres daedrargoniens afin qu'ils ne se rebellent pas eux aussi . L'accueil en Morrowind a effectivement été à la hauteur de ce que notre aspect laissait supposer aux autochtones et nous avons dû nous cacher , nous disperser en petit groupes n'ayant que peu de contacts entre nous : une espèce privée de son passé et avec un avenir bien sombre . Revenir sur Elnagor était désormais impossible , nous nous sommes adaptés à cette vie de parias ; le Temple des dunmers prétendait avoir éradiqué les vampires , ils se sont donc mis à traquer cette résurgence des buveurs de sang version argonienne . Comment aller leur expliquer sans qu'ils nous abattent à vue ? Et voici pourquoi ma famille a payé cette incompréhension de sa vie

L'eau froide du fleuve a réduit mes blessures et je laisse le courant m'emporter tandis que j'essaye de récupérer des forces ; un grand poisson vient me mordre : sa chair me fait du bien dans mon estomac et j'abandonne les débris aux petits poissons qui n'osent pas m'approcher . Mon but : rejoindre notre cachette ; là se trouvent les armures de mes parents et leurs armes , j'ai la même taille que ma mère . Et l'armure paternelle aurait dû revenir à mon petit frère quand il aurait été en âge ............. s'il avait atteint cet âge . Mes parents voulaient faire preuve de bonne volonté , montrer qu'ils n'étaient pas des monstres ; ce pourquoi ils capturaient des humains les traitaient bien et les relâchaient au bout de six mois , pour qu'ils expliquent où ils étaient et comment ils avaient été traités : pure illusion . Les habitants de Morrowind ne nous ont jugés que sur notre physique , pas sur nos actes

Je me suis cachée dans une épave de navire pendant la journée et je rejoins notre demeure durant la nuit ; j'avertis le couple de daedrargoniens qui partagent la cachette avec notre famille .......... qui partagaient : le mâle serre les poings de rage muette tandis que la femelle me tient dans ses bras , nous partageons une brève étreinte puis je me dirige vers le coin qui sert d'armurerie . Je retire les vêtements tâchés de sang et j'endosse l'armure de ma mère : une armure de verre rouge enchantée de sorts revitalisants et qui augmentent mes capacités . Je recouvre ma pleine santé et mon bouclier magique ré-apparaît autour de moi ; j'aime bien ce bouclier : j'ai l'impression d'être dans une goutte d'eau avec des lucioles . L'armure a un bouclier aussi et une épée longue avec un sortilège de foudre ; dans mon dos , l'arc et les flèches de feu :

"- Tu ressembles trop à ta mère dans cette armure ; attention de ne pas finir comme elle"

Je me retourne vers la daedrargonienne :

"- Les deux esclaves ont osé frapper les cadavres de mes parents et de mon frère , après la façon dont ils ont été traités : je vais leur faire payer ce manque de reconnaissance"

Je me dirige vers Vivec ; bref arrêt à Balmora où je discute avec une clocharde argonienne en cachant mes yeux dans l'ombre de mon casque : peu importe que nous soyons infectés ou non : nous ne sommes que des animaux aux yeux des humains . Elle me parle d'une demeure oubliée et négligée en ville ; ma décision est vite prise : je viendrais m'y installer . Personne n'irait penser qu'un "monstre" comme moi habite en ville , surtout une ville hlaalu bien patrouillée . Ce sera aussi sûrement plus confortable que la caverne glaciale dans laquelle nous habitons actuellement ; mais j'arrive à Vivec , et je me rends directement dans une auberge :

"- Sarvur et Idronea SADRI"

Un couple de dunmers se retourne alors que j'enlève mon casque , que tout le monde voit mes yeux et sache que je ne suis pas une argonienne "normale" ; pas la peine que je déclenche une chasse aux sorcières chez des innocents :

"- Vous auriez dû montrer plus de respect aux cadavres de mes parents alors qu'ils vous avaient traités bien mieux que l'on traite habituellement les esclaves dans cette province""

Ils attaquent de suite : le sort de la femme échoue sur mon bouclier magique tandis que l'homme s'empale sur mon épée , la femme essaye de s'enfuir et reçoit ma dague dans la gorge . Je nettoie mes armes tandis que j'essaye de ne pas montrer que je suis sur le point de m'évanouir : j'ai dix-huit ans et ce sont mes premiers morts
Dernière édition par SLESSIR le 30 Juin 2017, 12:53, édité 1 fois.
Sors de la nuit, de la mer et du temps ; Revis les légendes que porte le vent.

Forum RP: panther forumchti.com
Offline

Avatar de l’utilisateur
SLESSIR
Membre d'Honneur
 
Messages: 7605
Images: 62
Inscription: 10 Déc 2008, 02:19
Localisation: Quelque part , perdu entre mes rêves et mes songes

Messagepar Kty » 16 Juin 2017, 15:51

:super:
"La différence entre l’amour et l’argent, c’est que si on partage son argent, il diminue, tandis que si on partage son amour, il augmente. L’idéal étant d’arriver à partager son amour avec quelqu’un qui a du pognon"

Offline

Avatar de l’utilisateur
Kty
Modérateur
 
Messages: 3068
Images: 0
Inscription: 23 Aoû 2007, 15:44
Localisation: partie ......

Messagepar SLESSIR » 16 Juin 2017, 19:43

Merci . Une photo de l'héroïne de cette fan-fic :

Image
Sors de la nuit, de la mer et du temps ; Revis les légendes que porte le vent.

Forum RP: panther forumchti.com
Offline

Avatar de l’utilisateur
SLESSIR
Membre d'Honneur
 
Messages: 7605
Images: 62
Inscription: 10 Déc 2008, 02:19
Localisation: Quelque part , perdu entre mes rêves et mes songes

Messagepar Alastair » 22 Juin 2017, 13:52

Mignon :demon: A quand la suite? :pense:
Je pardonne toujours à mes ennemis... Quand ils ont été pendus

- Beaucoup d'auteurs présumés à cette citation ;)

Image
Offline

Avatar de l’utilisateur
Alastair
 
Messages: 3735
Images: 2
Inscription: 08 Avr 2014, 08:47
Localisation: Picardie

Messagepar SLESSIR » 22 Juin 2017, 20:02

La suite , très bientôt ; avec de nouvelles photos de Raksasha qui a changé de coiffure (tête vue de près) et qui "montre" son bouclier magique
Sors de la nuit, de la mer et du temps ; Revis les légendes que porte le vent.

Forum RP: panther forumchti.com
Offline

Avatar de l’utilisateur
SLESSIR
Membre d'Honneur
 
Messages: 7605
Images: 62
Inscription: 10 Déc 2008, 02:19
Localisation: Quelque part , perdu entre mes rêves et mes songes

Messagepar SLESSIR » 30 Juin 2017, 15:20

CH2 : l'erreur

C'est étrange que l'on réussisse à s'habituer si vite à tuer , que cette douleur diminue progressivement dans mon ventre ....... J'ai quelque chose qui m'aide à surmonter aussi : la vision des cadavres ensanglantés des miens qui se tiennent devant moi chaque fois que je me prépare à combattre . Peut-être que je suis folle , que j'ai sombré depuis ce jour ; je ne sais pas mais il y a cette fureur qui m'envahit quand je regarde les humains , cette envie de meurtres . La folie , une envie de vengeance ou notre héritage de damnés ? J'arrive à me contenir tant bien que mal ; mais quand ça devient trop lourd , que ça déborde ? Ces jours-là , j'essaye de trouver des exutoires : je bats la campagne à la recherche de quelqu'un sur qui me défouler , vider cette haine qui m'étouffe . En général , je finis dans des ruines dwemers ou daedriques à moins que je trouve une grotte sur le chemin

Quelque chose qui m'aide à me dire que ce n'est pas de la folie : le fait que cette fureur ait plusieurs niveaux , si on peut dire ça . Je suis envahie de la plus terrible des fureurs quand je regarde des dunmers jusqu'à un léger énervement envers les khajiits ; rien avec les argoniens , un peu normal : nous sommes du même peuple à la base . Et j'arrive à me retenir facilement avec les khajiits , depuis que j'ai vu comment les dunmers les traitent ; d'ailleurs , je ressens de moins en moins cet énervement envers eux : ils ne veulent que de l'amitié comme moi ....... Mais les humains ? Ils nous capturent comme des bêtes pour faire de nous leurs esclaves , juste bons à faire les tâches qu'ils jugent dégradantes ou indignes d'eux : ils cachent leur monstruosité et leur fainéantise derrière des mots , et leur droit de nous faire travailler à leur place avec de lourds bracelets aux bras

La plantation Dren : j'ai trouvé une clef dans une des bâtisses et j'ai libéré la pauvre khajiit laissée seule sous la pluie ; ça n'a pas traîné . Ils n'ont plus peur d'être trempés , cette fois ; ça sort de tous les côtés : cabanes , maison des gardes , de l'entrepôt et d'ailleurs . La khajiit se réfugie dans l'arbre proche tandis que je dégaine mon épée et que je m'éloigne d'elle ; inutile que les humains gardent un peu de leur attention sur elle , qu'ils l'oublient en me combattant . De nouveau cette fureur qui m'envahit comme le premier coup ricoche sur mon écu de verre ; mon épée entre dans la danse , lacérant les chairs de mes ennemis . Qu'ils apprennent que l'acier peut mutiler , et le sort de foudre les achève ; je n'ai besoin que de deux ou trois coups pour tuer un adversaire ...... Mais ils sont si nombreux ; l'un d'eux réussit à me faire plier et manque me jeter au sol

J'entend le cri d'angoisse de la khajiit : si je tombe , elle sera reprise et considérée comme une esclave en fuite . Quel sort ces monstres réservent-ils aux fuyards ? Je ne veux pas y penser mais ça me donne la force de me relever et je sais que je n'ai pas le choix si je veux vaincre : utiliser un des deux sorts mortels que ma mère m'avait enseignée . Je repousse mes adversaires de mon écu et le lâche ainsi que mon épée tandis que je rassemble l'énergie magique en moi : mes mains se couvrent d'une brume blanche alors que ces fous d'humains se jettent à nouveau sur moi . Aucun n'a réalisé : ils ne voient que la proie à leur portée ; me feront-ils esclave s'ils gagnent ou me tueront-ils pour venger leurs morts ? Il est trop tard pour ce genre de question alors que je jette le sort à mes pieds , confiante dans la protection que m'offre mon bouclier anti-magie

Une bulle de froid intense m'entoure et se répand sur dix mètres autour de moi ; la peau de mes ennemis se recouvre d'une pellicule de givre et ils s'effondrent , gelés jusqu'aux os . J'ai froid aussi mais mon bouclier m'a protégée ; je fouille les corps et les bâtiments pour un butin de trois mille pièces d'or , plutôt maigre . Je rejoins la khajiit , elle est en train de libérer les autres esclaves : une seconde khajiit et un argonien ; il y a bien encore un argonien , mais il dit être trop vieux pour survivre seul . Je compte les cadavres : une vingtaine de morts simplement pour empêcher la libération de quatre esclaves ; ces humains sont vraiment fous ........... Je partage mon butin entre les trois esclaves , qu'ils puissent rentrer vite dans leur pays ; je ramasse mon épée et rejoins le dernier argonien : il n'a pas l'air si vieux que ça :

"- Tu dis être trop âgé pour t'enfuir vers une vie normale . Crois-tu que les humains le penseront aussi quand ils viendront voir ce qu'il s'est passé ici ? T'imagines-tu que ton âge les empêchera de se venger de tout ça sur toi ?"
"- Je le sais , mais qu'y puis-je ? Toutes ces années d'esclavage ; comment pourrais-je retrouver une vie normale après ça ?"
"- Alors suis-moi"

Les trois autres sont partis pendant notre discussion , et c'est un long chemin jusqu'à Balmora mais Cache-son-pied ne se plaint pas . Au passage , je récupère le couple de daedragoniens dans notre grotte ; nos maigres affaires sont bien vite rassemblées et nous repartons . A Balmora , la mendiante nous indique où trouver la demeure dont elle m'avait parlé : sortie nord de la ville en haut d'un long escalier et je lui demande de nous montrer . Personne ne prend garde à un groupe d'argoniens ; ainsi nul ne remarque les yeux étranges de mes deux congénères . Les escaliers mènent à une demeure de roi : sitôt quitté le vestibule , nous arrivons dans un gigantesque hall flanqué d'une pièce avec une immense salle à manger et une cuisine de même taille et d'une autre pièce à l'opposé transformée en bureau . Tout au bout du hall , une porte conduit à deux chambres d'amis ; le couple de daedrargoniens en prend une de suite

J'installe Cache-son-pied et Hul dans l'autre puis je continue d'explorer le hall : une autre porte donne sur les appartements du propriétaire ; enfin , une dernière porte cache le dortoir des domestiques où survivent quatre khajiits oubliées là . Elles sont effrayées en me voyant mais je les rassure : je suis la nouvelle propriétaire et elles seront bien traitées , nourries et logées . Payées aussi car être domestique est un travail : je leur promet deux cent pièces d'or par mois en plus des avantages en nature , ; elles n'auront que le ménage de la demeure à faire et le repas pour huit personnes , en fait ............ Quand je retourne avertir les autres de ceci , j'entends qu'ils sont tous "occupés" ; je pense que Cache-son-pied se rend compte qu'il n'est pas si vieux que ça , finalement

Je sors de la demeure pour examiner des coffres que j'avais remarqué près de la porte : ils sont remplis d'or et de diverses pierres précieuses ; ceci règle le problème des salaires , car j'envisage de donner asile à tous les argoniens et khajiits brimés que je rencontrerais . Mon plan est déjà établi : supprimer légalement toute personne inutile dans Balmora et loger des couples argoniens ou khajiits à leur place ; un couple ou deux selon la taille de la maison "réquisitionnée" , et il faudra donc leur fournir à manger aussi . Cela va faire beaucoup d'intendance et de frais ; mais je ne peux pas fermer les yeux et laisser ces malheureux continuer cette vie de misère , à errer et crever de faim en attendant que quelqu'un leur fournisse du travail

Il fait nuit , Hul et Cache-son-pied sont sortis se promener ; je suis dehors aussi mais pour recenser les futures" victimes" de mon plan , et les manoirs sont une proie très attirante : pas de gardes dedans . Possibilité donc de loger un nombre conséquent de personnes , je pose mon choix sur le manoir hlaalo quand des bruits de bagarre attirent mon attention ; de mon perchoir , je vois Hul et Cache-son-pied aux prises avec un dunmer pauvrement vêtu et armé d'une dague . Sûrement un brigand de chemin qui a infiltré la ville pour y dévaliser les noctambules ? Il me suffit d'un bond pour lui tomber dessus et l'engager de suite : premier coup pour lui et j'ai l'excuse d'avoir été agressée ; je le décapite proprement puis je le fouille , sait-on jamais ? Je trouve juste une lettre donnant des instructions pour trouver un certain "Cosadès" ainsi qu'un paquet à lui remettre



Dernière édition par SLESSIR le 30 Juin 2017, 21:27, édité 1 fois.
Sors de la nuit, de la mer et du temps ; Revis les légendes que porte le vent.

Forum RP: panther forumchti.com
Offline

Avatar de l’utilisateur
SLESSIR
Membre d'Honneur
 
Messages: 7605
Images: 62
Inscription: 10 Déc 2008, 02:19
Localisation: Quelque part , perdu entre mes rêves et mes songes

Messagepar Alastair » 30 Juin 2017, 19:26

Rooooh! Elle a tué le "presque" Nerevarine :mdr: Devinez qui c'est qui va s'y coller? Enfin peut être pas vu son estime pour les dunmers.
Je pardonne toujours à mes ennemis... Quand ils ont été pendus

- Beaucoup d'auteurs présumés à cette citation ;)

Image
Offline

Avatar de l’utilisateur
Alastair
 
Messages: 3735
Images: 2
Inscription: 08 Avr 2014, 08:47
Localisation: Picardie

Messagepar SLESSIR » 30 Juin 2017, 19:53

Hé oui : elle a fait une boulette , elle va devoir assumer :pardon1: :siffle:

Les titres des chapitres seront toujours ainsi expliqués à la fin :mdr:

Raksasha , vue du visage : Image

Elle n'a pas la tête de quelqu'un à qui faire confiance , je sais ; mais on ne choisit pas sa naissance : elle doit faire avec :pardon1:
Sors de la nuit, de la mer et du temps ; Revis les légendes que porte le vent.

Forum RP: panther forumchti.com
Offline

Avatar de l’utilisateur
SLESSIR
Membre d'Honneur
 
Messages: 7605
Images: 62
Inscription: 10 Déc 2008, 02:19
Localisation: Quelque part , perdu entre mes rêves et mes songes

Messagepar Alastair » 01 Juil 2017, 08:19

On dirait qu'elle a mal dormi ou la gueule de bois :pense: :mdr:
Je pardonne toujours à mes ennemis... Quand ils ont été pendus

- Beaucoup d'auteurs présumés à cette citation ;)

Image
Offline

Avatar de l’utilisateur
Alastair
 
Messages: 3735
Images: 2
Inscription: 08 Avr 2014, 08:47
Localisation: Picardie

Messagepar SLESSIR » 01 Juil 2017, 09:01

Ben non ; d'après le Lore "Rahj" , elle est malade (atteinte de daedrargonisme) ><
Sors de la nuit, de la mer et du temps ; Revis les légendes que porte le vent.

Forum RP: panther forumchti.com
Offline

Avatar de l’utilisateur
SLESSIR
Membre d'Honneur
 
Messages: 7605
Images: 62
Inscription: 10 Déc 2008, 02:19
Localisation: Quelque part , perdu entre mes rêves et mes songes


Retourner vers TES 3 : Le Hall de Gloire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron